Le photographe tente, avec cette série intitulée Des famille(s) – Lauréate de la Bourse du Talent 2016 et exposée en 2017 à la BnF François-Mitterrand – de dresser un état des lieux des contours actuels de cette institution en perpétuelle redéfinition. Le couple, la fraternité, la filiation, la maternité sont autant de thèmes abordés par Vincent Gouriou, dont les portraits dépassent le simple questionnement de la cellule familiale, pour mettre en image le dialogue de l’autre et du même : l’homosexualité, la gémellité, la réassignation sexuelle, la fusion des rôles paternel et maternel.
Représentés avec beaucoup de douceur, ces modèles, qui sont pour la plupart des amis du photographe, semblent tous parvenir à s’épanouir au sein d’une autre configuration de la cellule familiale, encore marginale dans notre société. Essentiellement effectués dans la lumière sereine de sa Bretagne natale, ces portraits constituent un témoignage apaisé de l’évolution de la famille dans la pluralité de ses possibles et non comme entité figée. 
What is a family? This is the fundamental question that is being asked through these images, which collectively hope to smash conventions and redefine our notion of this age-old concept.
Before us, we find family portraits of all sorts: single mothers, transexual couples, beloved twin sisters and much more. These diverse individuals have come together into varying units to form their own concept of “family.” Each set is rich in their differences yet their underlying similitude paves the way to a universe of definitional possibilities.
In my work, I tried to show the families simply, as they are. I did not intend this work to stand as an objective catalog or exhaustive list of families. These photographers are simply the result of meetings and friendships that I have made across my region to this day.
Back to Top